Quelle est la pression idéale pour mes pneus de moto ou de scooter ?

Comme pour une voiture, les pneus d’une moto ou d’un scooter doivent être fréquemment contrôlés. Outre l’usure, il faut aussi vérifier la pression, dans le pneu avant comme dans le pneu arrière, et l’adapter à la saison, été comme hiver. Le gonflage du pneumatique est très important pour votre sécurité.

Quelle pression choisir ?

Entrons directement dans le vif du sujet et tentons de déterminer une pression idéale, même si c’est impossible. Pourquoi est-ce impossible ? Parce que la pression exigée par votre moto ou votre scooter dépend de beaucoup de paramètres différents qu’il faut prendre en compte. Il y a la température, l’état de la route, le nombre de kilomètres que vous comptez faire, mais aussi la charge que vous placez sur la moto.

Pour une utilisation quotidienne sur des trajets courts, il est recommandé de mettre, dans le pneu avant, une pression de 2 bars pour une cylindrée de 125 cm³. Pour une cylindrée moyenne, c’est-à-dire entre 500 et 600 cm³, il est conseillé d’opter pour une pression de 2,2 bars en moyenne. Enfin, pour une grosse cylindrée, on choisira une pression de 2,5 bars.

Toujours pour la même utilisation, mais dans un pneu arrière, il est recommandé d’opter pour une pression de 2,2 bars pour une moto ou un scooter de 125 cm³. Pour une cylindrée moyenne, la sécurité routière recommande 2,5 bars. Enfin, pour une grosse cylindrée, on conseille 2,8 bars, voire 3 bars si votre moto est vraiment lourde.

Dans quelles conditions modifier le gonflage des pneus

Comme nous le disions, il y a certaines conditions qui vous obligent à modifier la pression dans vos pneus. Ces conditions sont multiples, mais assez faciles à identifier et à retenir. Par exemple, si vous roulez avec une moto très chargée, le poids va peser sur les pneumatiques et va les dégonfler plus rapidement. Il est donc conseillé de les surgonfler d’environ 0,3 bar.

De même, si vous réalisez un long trajet, votre pneu va beaucoup chauffer et se dégonfler plus rapidement. Il faut donc toujours surgonfler de 0,3 bar, surtout si vous avez prévu de rouler sur l’autoroute. De même, si vous roulez sur sol mouillé, il faudra surgonfler vos pneus de 0,1 à 0,2 bar sans hésiter.

Quand il fait très chaud, prenez également soin de surgonfler un peu pour ralentir le dégonflage de vos pneumatiques. Enfin, sachez également qu’à chaque fois que vous remettez en place la valve qui ferme l’accès à la chambre à air du pneu, vous perdez environ 0,1 bar à cause du changement de pression que vous provoquez. N’hésitez donc pas à surgonfler en conséquence.

Comment vérifier la pression de ses pneus ?

Pour vérifier la pression de vos pneus, il y a la technique la plus répandue, utilisée par presque tous les automobilistes : se rendre dans une station-service. Elles disposent toutes d’un contrôleur à pression qui vous servira à vérifier le gonflage de vos pneumatiques. Ce service est presque toujours gratuit, alors si une station vous demande de payer, vous pouvez simplement vous rendre à la prochaine sur votre route.

Pour vérifier la pression des pneumatiques, vous devez relier le tuyau en caoutchouc à la valve de votre pneu. La pression de l’air contenue dans votre pneu s’affichera sur l’écran de la machine. Cette pression est calculée en bars et se situe généralement entre 1 et 3 bars. Appuyez ensuite sur le bouton « + » ou sur le bouton « – » pour augmenter ou pour diminuer la pression du pneu. Faites-le à l’avant et à l’arrière.

Vérifier la pression de ses pneus, c’est donc facile et gratuit, mais il faut être dans une station-service. Pourtant, à moto, la pression des pneus est encore plus importante parce qu’elle vous assure un bon équilibre. Il est donc recommandé d’investir dans un contrôleur portable qui vous permettra de contrôler et de régler la pression des pneumatiques n’importe où et n’importe quand.

Pourquoi faut-il absolument vérifier la pression de ses pneus ?

Comme nous le disions il y a quelques instants, la pression de vos pneus a un impact important sur l’équilibre de votre moto ou de votre scooter, mais ce n’est pas tout. Effectivement, le gonflage des pneus va également déterminer l’adhérence des roues sur la route et va donc grandement influencer votre confort de conduite et les performances de votre deux-roues.

Résultat, des pneus bien entretenus, c’est l’assurance d’une plus grande sécurité, puisque des roues qui adhèrent correctement auront moins tendance à glisser en cas de pluie ou de freinage brusque, mais c’est aussi la certitude de faire des économies de carburant. Effectivement, des pneus dégonflés réduisent la vélocité de la moto et vous aurez besoin d’accélérer davantage pour atteindre la même vitesse.

Savoir utiliser correctement ses pneus

Cela peut sembler absurde, surtout à ceux qui n’ont jamais passé leur permis moto, mais apprendre à conduire un deux-roues exige également d’apprendre à gérer les roues et les pneus de ce type de véhicule. Par exemple, un pneu de moto a toujours besoin d’une bonne dizaine de minutes de route pour se réchauffer et adhérer correctement à l’asphalte. Pendant les dix premières minutes, la moto sera donc raide et glissera beaucoup plus facilement.

Effectivement, les pneus sont soumis à beaucoup de forces extérieures, comme les variations de température et la météo. Quand on conduit une voiture, ces variations ont moins d’impact parce que le véhicule est plus stable et qu’un dérapage ne nous fait pas tomber à terre.

En revanche, à moto, le moindre changement de température peut énormément modifier la conduite. Soyez à l’écoute de votre moto et prenez l’habitude de prendre en compte tous les facteurs qui vous entourent pour juger les besoins de votre véhicule et adopter la conduite la plus sûre possible.